'investir dans l'immobilier neuf

Compte tenu de l’investissement financier qu’engrange l’acquisition d’une maison ou d’un appartement neuf, il est légitime que l’investisseur se pose toujours des tas de questions quant à la rentabilité d’un tel projet. Hésiter entre acheter un appartement neuf ou un logement déjà construit est sans aucun doute l’éternel dilemme auquel les investisseurs sont confrontés. Il est donc à noter que si l’ancien est avantageux en termes de coût, le neuf réserve une panoplie d’avantages encore plus intéressants qui en font un incontournable pour se constituer un patrimoine durable.

Investir dans l’immobilier neuf est toujours synonyme d’investissement sécurisé

Comparé à l’ancien, le neuf se distingue par les normes draconiennes en matière de performance énergétique (règlementation thermique 2012 ou RT 2012) que les constructeurs doivent respecter. Cela va permettre à l’acquéreur d’améliorer son environnement, mais également d’alléger significativement les charges liées à la consommation énergétique, et ce sur le long terme. Qui plus est, en bénéficiant d’un bien à la pointe de la modernité, l’acquéreur peut profiter d’un niveau de confort que n’offre pas l’ancien.

Le neuf s’accompagne par ailleurs de différentes garanties souscrites par le promoteur dans l’objectif garantir 10 ans de sérénité à l’investisseur, dans l’hypothèse où le logement acquis requerrait des travaux. A contrario, un bien immobilier ancien implique souvent d’engager des travaux de rénovation pour le remettre au goût du jour, et également pour améliorer ses performances énergétiques. Et dans l’éventualité où un vice caché se révélerait après la transaction, c’est à l’investisseur qu’incombe la responsabilité de prendre en charge les travaux à prévoir pour corriger cela. Pour concrétiser votre projet d’achat d’un appart neuf, vous n’aurez qu’à vous rendre sur https://capelli-immobilier.fr/trouver-bien/habiter?type=appartement pour accéder aux différents appartements neufs proposés par capelli.

Investir dans l’immobilier neuf pour défiscaliser

Dans l’objectif d’inciter les investisseurs à acquérir un logement neuf et à contribuer à la dynamisation du marché locatif, l’État a mis en vigueur un panel de leviers défiscalisant. Via ces dispositifs, les investisseurs se verront octroyer d’un allègement significatif de leur impôt sur le revenu pouvant s’étaler sur plusieurs années.

En investissant dans des biens immobiliers situant dans des zones dites tendues (A, A bis et B1) pour ainsi pallier le déficit marqué entre la demande de logements et l’offre, les contribuables pourraient bénéficier d’une réduction fiscale pouvant aller jusqu’à 21 % du montant investi grâce au dispositif Pinel pour 12 ans d’engagement de mise en location nue. Pour en profiter pleinement, l’investisseur se doit juste de respecter tous les critères d’éligibilité (ressources du locataire, plafonnement du loyer…).

Dans le cadre d’un investissement dans l’immobilier neuf se trouvant dans les départements et collectivités d’Outre-mer, le montant ainsi investi fera l’objet d’une réduction fiscal pouvant s’élever à 32 % pendant 12 années de location. On parle alors de la version Outre-mer de la loi Pinel : le dispositif Pinel Outre-mer.

Par ailleurs, pour les investisseurs ayant le statut LMNP (loueur meublé non professionnel), ils peuvent prétendre à un allègement fiscal de 11 % du montant investi réparti sur 9 ans de mise en location grâce au dispositif Censi-Bouvard. Ce dernier se destine exclusivement aux logements loués meublés en résidence de services. Dans certains cas, les LMNP peuvent récupérer la TVA immobilière de 20 %.

Faire des économies substantielles et accéder à une source de financement fiable

Le processus d’acquisition de bien immobilier neuf, comme celui qui est proposé sur https://capelli-immobilier.fr/trouver-bien/habiter?type=appartement, génère certains frais additionnels qui viennent s’ajouter au coût réel de la transaction. Les frais de notaire font bien sûr partie de ces frais en sus dont l’investisseur doit s’acquitter. Ils représentent environ 2 % à 3 % du prix d’achat du logement neuf contre 7 à 8 % dans l’ancien. À ces frais de notaire qui sont nettement allégés s’ajoute l’exonération de la taxe foncière pendant les 2 premières années à compter de l’acquisition.

Le crédit est en effet recommandé pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif. Pour acquérant un immobilier neuf, l’investisseur va non seulement bénéficier d’un prêt immobilier sans apport pour le financement de son projet, mais en même temps, ses revenus locatifs viendront couvrir partiellement ou intégralement les mensualités de remboursement. De cette manière, son résultat foncier sera diminué considérablement. Dès lors que le prêt est totalement remboursé, l’investisseur bénéficie d’un patrimoine immobilier en ayant maîtrisé son effort d’épargne.